La Métholologie de projet

S'engager

Posté par

Noëmie Joubeaux

le

8/4/2021

Voici un petit résumé des étapes de la "méthodologie de projet". Nous espérons que celui-ci vous aidera à concrétiser vos idées et à faire naître les belles initiatives qui ont germé dans votre esprit.

ETAPE 1-  CLARIFIER ET FORMULER VOTRE IDEE

Mettez votre projet en questions !

Pour donner de bonnes bases à votre projet, soumettez-le au jeu des questions : quel est-il ? où sera-t-il réalisé et avec qui ? à quel coût ? sur quelle durée ?…C'est une excellente façon de faire le point et de tester votre motivation. Face aux acteurs susceptibles de vous aider dans vos démarches, vous devez être en mesure d'exposer clairement votre projet. Pour cela, anticipez ! Évaluez le temps que vous devez et pouvez consacrer à sa réalisation, identifiez les besoins humains, matériels et financiers, recherchez des idées similaires qui ont déjà vu le jour.

Question de priorités

- Quelle est la dimension de votre projet ?

Il est important d'évaluer si le projet que vous souhaitez réaliser a un intérêt général ou reste un projet personnel sans retombées extérieures. Beaucoup d'aides, notamment dans le domaine public,  sont soumises au critère de l'intérêt général.

- Avez-vous des avis sur la question ?

Sans doute en avez-vous parlé à votre entourage ? Non ? Alors n'hésitez pas à le faire. L'avis de vos proches vous donne du recul, met en lumière les objections et nourrit votre projet. Vous pouvez également consulter des spécialistes qui évoluent déjà dans l'univers dont vous rêvez. Ils seront sans doute plus précis et plus objectifs que votre famille ou vos amis !

A La Rochelle et dans le département, plusieurs établissements peuvent vous recevoir pour dans un premier temps parler de votre projet et vous aiguiller, vous aider dans vos démarches. N'hésitez pas à prendre un rendez-vous avec un.e informateur.trice jeunesse du Réseau Information Jeunesse

- Votre projet est-il inédit ?

Renseignez-vous pour savoir si des projets similaires ont été réalisés, dans votre région ou ailleurs. Si oui, contactez ceux qui ont fait le parcours avant vous, au travers d'organisations professionnelles ou autres. En profitant de leurs expériences, vous éviterez bien des écueils et gagnerez un temps précieux.

Question de moyens

- Quels sont vos besoins ?

Vous devez savoir si votre projet sera mené en solo, ou entouré d'une équipe. Dans ce cas, déterminez précisément qui fait quoi ! De même, vous aurez peut-être des besoins spécifiques en matériels ou en locaux. Définissez-les, quantifiez-les, et renseignez-vous sur les coûts de votre installation et de vos éventuels équipements. Pour cela il faut que vous établissiez un budget prévisionnel. Cette approche des moyens à mettre en œuvre permet de donner une dimension à votre projet, et de préparer l'aspect financier de sa réalisation.

- Sur qui pouvez-vous compter ?

Après avoir défini vos besoins et la portée de votre projet (locale, départementale, régionale, nationale, européenne ou internationale), vous devez cibler ceux qui peuvent vous aider. Informez-vous précisément sur les organismes, institutions et autres partenaires pouvant se ranger à vos côtés, tant sur le plan financier que matériel ou relationnel, et apprenez à faire la différence entre les formes d'aides proposées.

Question de temps

- Quelles sont les étapes de votre projet ?

Vous savez où vous allez. Il s'agit de savoir comment et en combien de temps. Pour cela, vous devez prévoir les différentes étapes qui jalonnent le cycle de construction de votre projet. Elles sont toujours sensiblement les mêmes, mais leur durée et leur espacement dans le temps varient selon l'objectif visé.

- Est-il planifié ? Pour vous fixer des objectifs à plus court terme, fixez des dates pour chaque étape.

- De combien de temps avez-vous besoin ?Calculez votre temps de travail, entre aujourd'hui et la date à laquelle votre projet doit devenir réalité.

- Combien de temps pouvez-vous lui consacrer ? La construction de votre projet doit être compatible avec votre emploi du temps. Pour le mener à bien, vous devez en effet vous investir vraiment ! Si vos occupations actuelles ne vous permettent pas d'être suffisamment disponible, il faudra peut-être chercher de l'aide, ou tout simplement repousser votre date de "départ". Patience !

Pour synthétiser tout cela et savoir où vous allez, établissez un rétro planning / plan d'action qui vous servira de feuille de route. En voici un exemple, dans le Guide méthodologique du programme Envie d'Agir

Questions finales :

- Pouvez-vous résumer votre projet ?

Sur la base des séries de questions précédentes, exposez succinctement et clairement votre projet. Cet exercice de synthèse vous permet de faire le point, et de vous préparer à convaincre vos futurs partenaires.

ETAPE 2 – MONTER VOTRE DOSSIER

Le bon plan !

Voici venu le moment d'exprimer vos idées noir sur blanc ! Le montage de votre dossier de présentation est une étape primordiale. En effet, cet outil de communication a pour mission de convaincre vos partenaires privés ou institutionnels. Il décrit votre projet de A à Z, tout en étant le reflet de votre caractère et de votre motivation. Attachez donc le plus grand soin à sa rédaction. Soyez clair, précis et vivant ! Pour vous aider à structurer votre dossier, voici un plan type, développé dans les fiches suivantes, et qui peut être modulé selon la nature de votre projet.

Et attention à l'orthographe !

  • Une couverture
  • Un sommaire
  • Une présentation des porteurs      de projet
  • Le descriptif du projet
  • Une analyse détaillée de      l'opération
  • Un plan de financement
  • Des annexes
  • Une lettre de présentation personnalisée (à part)

Soignez votre présentation !

- La présentation des porteurs de projet

En une ou deux pages, présentez les différents membres engagés dans le projet. Consacrez quelques lignes pour brosser le portrait de chacun, en indiquant les noms, prénoms, âges, professions ou formations, ainsi que toutes les informations pouvant constituer un atout pour la réussite de votre projet.

- Le descriptif du projet

Vous entrez dans le vif du sujet, en deux à quatre pages. Cette introduction doit offrir une vision globale de votre projet. Exposez vos idées et vos objectifs, en adoptant un style clair et direct, en allant à l'essentiel.

- L'analyse détaillée de l'opération

Soyez rigoureux. Cette partie présente plusieurs informations capitales pour un décideur. Tout d'abord l'étude de faisabilité, ou de marché si vous passez par la création d'entreprise, ainsi que tous les moyens humains, financiers, matériels et techniques à mettre en œuvre, en précisant ceux dont vous disposez et ceux que vous recherchez. Ici, vous devez également indiquer la durée de vie de votre projet, et si vous visez ou non une insertion professionnelle ou la création de votre emploi. N'oubliez pas de mentionner les partenaires qui se sont déjà rangés à vos côtés, ou qui sont en passe de le faire, ni de décrire la communication prévue pour vous accompagner. Enfin, ne manquez pas d'exprimer votre intérêt pour l'organisme dont vous sollicitez le soutien…, après vous être informé afin de rester réaliste !

- Le plan de financement

Pas d'affolement, celui-ci se présente tout simplement sous la forme d'un tableau à deux colonnes : l'une consacrée aux dépenses, et l'autre aux recettes, en distinguant les sommes dont vous disposez déjà, de celles que vous cherchez encore (acquis /en cours). A ce propos, sachez que toutes les aides ne sont pas cumulables. Informez-vous auprès des partenaires que vous sollicitez pour éviter des plans de financement trop optimiste ! Car chaque poste doit être étudié et justifié, et faut-il le préciser, votre budget doit être équilibré ! (entrées et sorties égales)

Téléchargez ici un exemple de budget pour vous aider.

- Les annexes

Vous pouvez y faire figurer des photos ou des plans illustrant votre propos, ainsi que des lettres de soutien qui marquent la caution d'organismes ou de personnalités, sans oublier des articles de presse si votre projet est déjà médiatisé. Faites état de vos références… Mais n'en faites pas trop ! Enfin, n'oubliez pas d'indiquer votre contact (adresse, numéro de téléphone, e-mail) en page de garde ou en dernière de couverture.

Pensez à garder les justificatifs des dépenses elles pourront vous être demandées. Vous pouvez même les insérer dans le dossier en annexe.

- La lettre de présentation

Indépendante du dossier lui-même, elle l'accompagne. Adaptée à chaque destinataire, elle fait référence à une rencontre ou à un entretien téléphonique avec lui, ou à la recommandation d'un tiers, avant de présenter votre projet en quelques lignes.


ETAPE 3 - TROUVER DES PARTENAIRES

Votre projet bien entouré

Votre dossier est bouclé… à qui le présenter ? Quels sont les partenaires susceptibles de vous accompagner, et de quelle manière ? Comment les cibler et les séduire ? Il existe en effet différents types d'aides possibles, émanant du secteur public ou privé, à différents niveaux géographiques, du local à l'international : celles-ci peuvent être financières, mais aussi techniques, sous la forme de conseils ou de formations, ou encore logistiques, au travers de la mise à disposition de locaux ou d'équipements. Notre conseil : privilégiez tout d'abord des apports en nature, plus simples à obtenir, mais valorisants pour votre dossier !

Sur qui compter ?

- Le secteur public

Les "initiatives jeunes" sont soutenues au travers de nombreux dispositifs, ayant chacun leurs propres critères de sélection. L'Etat, les collectivités territoriales et locales (Conseil régional, Conseil général, communes: pensez au service jeunesse de votre mairie). Commencez par contacter les pouvoirs publics de votre région. Plus proches de vos préoccupations, ils seront sans doute plus enclins à s'impliquer.

- Les entreprises

Une entreprise ne vous aidera que si elle trouve un intérêt direct à votre projet. Celui-ci doit avoir un lien avec son activité ou s'inscrire dans sa politique de communication. Et ne tablez pas uniquement sur les plus grandes. Pour s'assurer des retombées médiatiques, les grandes entreprises préfèrent souvent jouer la sécurité en associant leur image à des projets prestigieux. Créées par une ou plusieurs sociétés, les fondations d'entreprises  peuvent également être à vos côtés. Via le mécénat, leurs actions privilégient les projets à caractère socio-économique, surtout s'ils donnent naissance à des emplois.

- Les fondations et associations

Organismes privés, les fondations financent des projets originaux en attribuant des bourses. C'est le cas de la plus célèbre d'entre elles, la Fondation de France, qui accorde prioritairement son soutien à des actions d'intérêt général (humanitaire, recherche médicale, culture, patrimoine etc.).

Comment les contacter ?

- Créez votre fichier de prospection envoyer et relancer !

Pour recenser vos partenaires potentiels et créer votre carnet d'adresses, vous pouvez commencer par utiliser l'outil le plus simple : les pages jaunes de l'annuaire ! Le "Kompass", en consultation dans les Pôles Emploi, certains Bureaux Information Jeunesse et auprès des Chambres de Commerce et d'Industrie (La Rochelle et Rochefort/Saintes),  vous permet une recherche des entreprises par secteur d'activité et par région. Vous avez également accès en ligne au répertoire du mécénat d'entreprise édité par l'ADMICAL (en consultation au CDIJ), et aux listes des entreprises de votre département auprès de la  CCI.

Vous pouvez envoyer votre dossier de présentation aux organismes choisis. Pour chaque dossier transmis, vous devez assurer un véritable suivi. N'hésitez donc pas à téléphoner pour savoir si son destinataire l'a bien reçu, et profitez-en pour essayer d'obtenir un rendez-vous.

- Optimisez le contact !

Lors d'un entretien, il vous faudra être persuasif, entrainez-vous… à séduire votre interlocuteur en mettant l'accent sur les aspects de votre projet pouvant l'intéresser, et sur ce que vous pouvez lui apporter en contrepartie de son aide.

ETAPE 4 - CONCLURE VOTRE PROJET

Le point sur votre aventure, mais pas un point final !

Eh oui, il faut déjà penser à la clôture de votre projet. N'attendez pas le dernier moment pour la préparer. À toutes les étapes de votre démarche, vous avez collecté des informations, établi des contacts, rencontré de nouveaux interlocuteurs, bénéficié de soutiens : vous devez donner suite, quel que soit votre niveau de réussite.


- Un flash-back

Revenez objectivement sur le déroulement de vos différentes actions. Déterminez les points positifs et négatifs. Analysez les facteurs de réussite et les causes d'échecs. Si vous avez déjà été médiatisé, rassemblez toutes les coupures de presse vous concernant… et gardez-les précieusement.

- Un bilan

Vous avez réalisé la synthèse de votre parcours et collecté les références, témoignages et autre document. Réunissez ces informations dans un dossier-bilan que vous enverrez à tous vos partenaires,  accompagné d'un mot de remerciement personnalisé, ainsi qu'à quelques journalistes choisis. Vous ferez ainsi preuve du plus grand sérieux et confirmerez que votre projet était digne de confiance.

- Un enrichissement

Vous avez dû vous remettre en question, vous réorganiser pour aller au bout de vos idées, et ainsi booster votre créativité ! Vous avez acquis de nouvelles connaissances, vous vous êtes peut-être découvert des talents insoupçonnés ou vous avez pris conscience de points faibles à travailler. Vous avez appris sur vous, mais aussi sur les autres, en jouant l'esprit d'équipe ou en défendant votre point de vue face aux partenaires. Que votre projet soit couronné ou non de succès, il a sans aucun doute contribué à votre développement personnel. Vous avez progressé, et c'est bien cela le plus important !

ANNEXE : CHOISIR ET CREER SA STRUCTURE

Dans quel univers allez-vous évoluer ?

Vous avez défini votre projet, reste à savoir dans quelles conditions vous allez le réaliser. Tout dépend de sa vocation, mais aussi de votre tempérament !

Vous pouvez en effet choisir un statut associatif ou économique, un parcours en solo ou accompagné, selon que vous avez l'esprit d'entreprise ou le goût de l'effort partagé.

L'univers de l'association

- Une association, qu'est-ce que c'est ?

C'est la possibilité pour "deux ou plusieurs personnes de mettre en commun, d'une façon permanente, leurs connaissances ou leurs activités dans un but autre que de partager des bénéfices". Si votre projet n'a pas de vocation strictement économique, et si vous avez l'esprit d'équipe, tout ce qui suit vous intéresse !

Le site institutionnel de référence : www.associations.gouv.fr

Pour en savoir plus sur le monde associatif, vous pouvez nous contacter pour un accompagnement gratuit ! Nous sommes labellisés PAVA (Point D'Appui à la Vie Associative)

- Un cas à part : la Junior association

La Junior Association est une démarche souple qui permet à tout groupe de jeunes, âgé·e·s de 11 à 18 ans, de mettre en place des projets dans une dynamique associative : www.juniorassociation.org

Relais en Charente-Maritime :

Ligue de l'enseignement 17

Ligue de l'enseignement 17

avenue de Bourgogne 17041 LA ROCHELLE CEDEX 1

Tél. : 05 4641 62 62

Fax : 05 46 41 00 46

infos@laligue17.org

http://www.laligue17.org

L'univers économique

- L'esprit d'entreprise

Pour créer ou reprendre une entreprise, il faut être prêt. Prêt à s'investir pleinement, et sur la durée. Prêt à être professionnel et rigoureux. En effet, si la réussite du créateur est particulièrement valorisante, son parcours est long et semé d'incertitudes. Alors faites preuve d'enthousiasme, mais aussi de méthode. Pour réduire les risques, soignez votre travail de préparation et cherchez les bons conseils.

- La réflexion avant l'action

Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous devez vous interroger sur les stratégies à adopter, sur les aides, déductions fiscales et solutions de financements dont vous pouvez bénéficier, et sur la structure juridique la mieux adaptée à votre projet. Pour cela, trois études s'imposent : l'étude commerciale, véritable enquête sur vos concurrents et futurs clients, l'étude financière, qui permet d'évaluer la viabilité de votre entreprise, et l'étude juridique, qui vise à déterminer le cadre légal de votre future activité.

- Les ressources en ligne de la chambre de commerce

- Les chiffres-clés de l'économie de la Charente Maritime : www.stateco17.com

- Retrouvez les informations générales dans la fiche CIDJ n°5.632 disponible dans le réseau Info Jeunesse 17

- Les ressources en ligne pour créer son entreprise en Charente-Maritime

- Les ateliers de la Création et la bourse régionale Désir d'Entreprendre